ELMS : les 4 Heures du Castellet 2016

4h castellet

Les European Le Mans Series reprendront le samedi 27 août à l’occasion de la quatrième manche qui se tiendra au Castellet. Les quatre heures d’endurance verront la confrontation de pilotes sur plusieurs catégories. Parmi les catégories qui prendront part aux courses, il y aura  les prototypes, les GT3 de Michelin (GT3 Le Mans Cup), les monoplaces avec la Formule Renault 2.0 et les courses mono-marques avec les RS01 de Renault Sport Trophy.

En ce qui concerne la course principale, les quatre heures d’endurance comptant pour les European Le Mans Series, 40 voitures sont attendues sur la ligne de départ du circuit Paul Ricard. Une grille importante qui promet une course palpitante avec un suspense qui durera jusqu’à la fin.

Détails sur le circuit Paul Ricard

Le circuit Paul Ricard du Castellet a été inauguré en avril 1970 et a pris le nom de son fondateur. Il a déjà accueilli le Grand Prix de France de F1 14 fois ainsi que d’autres événements automobiles qui en ont fait un circuit mythique connu à travers le monde.

Le tracé est long de 5,791 km, avec 14 courbes, 5 à gauche et 9 à droite, dont 5 assez délicats à négocier et qui ont fait la renommée de ce circuit. Une longue ligne droite arrive après une succession de plusieurs virages serrés, c’est sur cette partie du tracé que s’exprimera la puissance brute des véhicules qui prendront part à la course.

Le vainqueur des quatre heures du Castellet de 2015 a parcouru une distance de 712,29 kilomètres en effectuant 123 tours et le record du tour le plus rapide en ELMS est de 1’46’’’917 et est détenu par Harry Tincknell  de l’écurie Jota Sports.

Les Français en force au Castellet

Pour la course d’endurance des 4 heures du Castellet comptant pour les ELMS, 40 voitures seront engagés dont 12 équipages et 35 pilotes sous le drapeau Français.Une bonne représentation donc avec, en LMP2,  trois équipes françaises qui sont : Idec Sport Racing, Paris-barthez Competition et Thiriet By TDS Racing. Alors qu’en LMP3, 19 pilotes français seront présents au sein de 9 écuries qui concourent à domicile. Des pilotes connus seront présents à l’instar de David Hallyday.

Le suspense jusqu’au bout

Les quatre heures du Castellet verront cette année une grande participation. Avec plus de 40 voitures qui seront alignées pour le départ de la course d’endurance de 4 heures.

En LMP2, le plateau sera composé de 12 voitures dont celle du leader du championnat, la Gibson Nissan de chez G-Drive Racing. Elle sera pilotée par le trio Simon Dolan, Harry Tincknell et GIdeo Van Der Garde. Cette équipe qui a déjà remporté l’épreuve de Silverstone est montée sur le podium trois fois mais elle sera mise sous pression par de nombreux adversaires qui ont toutes leurs chances au Castellet comme l’Oreca 05 de l’équipe Thiriet by TDS Racing. L’autre équipe à surveiller de près est la Team Eurasia Motorsport qui entamera les quatre heures du Castellet avec un supplément de confiance grâce à sa dernière victoire en Autriche.

En LMP3, 20 voitures prendront le départ pour une course qui promet d’être encore une fois pleine de rebondissements. Parmi les concurrents, il y aura les équipes qui partent favorites comme la Duqueine Engineering et leur Ligier qui est arrivée première en Autriche. Les britanniques de la 360 Racing, troisièmes au classement provisoire du championnat auront aussi toutes leurs chances.

La grille de la catégorie LMGTE sera plus petite, avec seulement 8 voitures mais la qualité sera au rendez-vous. Ferrari, Aston Martin et Porsche seront là pour assurer le spectacle. En  haut du classement de cette catégorie, la concurrence sera rude entre les Biélorusses d’AT Racing, avec leur Ferrari 458 Italia, qui sont leaders mais avec seulement un point d’avance sur leurs poursuivants, Andrew Howard, Darren Turner et Alex Mcdowall dans leur Aston Martin.

Soyez le premier à commenter

Faire une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*